Sign in / Join

Comprendre comment 8 chevaux fiscaux se traduisent en chevaux réels

Si vous avez déjà acheté ou loué une voiture en France, vous avez probablement entendu parler des chevaux fiscaux (CV). Il s'agit d'une mesure administrative qui sert à calculer le montant de la taxe sur les véhicules. Voici comment les chevaux fiscaux se rapportent des chevaux réels, c'est-à-dire de la puissance du moteur de votre voiture.

Les chevaux fiscaux et les chevaux réels

Les chevaux fiscaux sont basés sur une formule. Cette formule prend en compte la cylindrée du moteur, le nombre de cylindres, le type de carburant, le taux d'émission de CO2 et le type de boîte de vitesses. Elle vise à estimer la puissance du moteur et son impact sur l'environnement. Plus le nombre de chevaux fiscaux est élevé, plus la taxe sur les véhicules est élevée. Les chevaux réels, en revanche, sont une mesure de la puissance effective du moteur. Ils sont exprimés en kilowatts (kW) ou en chevaux-vapeur (ch). Les chevaux réels indiquent la capacité du moteur à produire de l'énergie et à accélérer. Plus le nombre de chevaux réels est élevé, plus la voiture est performante.

Lire également : Solution rapide pour débloquer votre autoradio Renault

Relation entre les chevaux fiscaux et les chevaux réels

Il n'existe pas de relation directe entre les chevaux fiscaux et les chevaux réels. En effet, ils sont calculés selon des critères différents. Cependant, il est possible d'estimer la puissance réelle d'une voiture à partir de son nombre de chevaux fiscaux en utilisant des coefficients moyens. Par exemple, pour une voiture essence avec une boîte de vitesses manuelle, il est possible d’appliquer le coefficient 1,6. Ainsi, une voiture de 8 CV correspondrait à environ 13 ch (8 x 1,6 = 12,8). Pour une voiture diesel avec une boîte de vitesses automatique, on peut appliquer le coefficient 1,4. Ainsi, une voiture de 8 CV correspondrait à approximativement 11 ch (8 x 1,4 = 11,2).

Ces coefficients ne sont que des approximations et peuvent varier selon les modèles et les marques de voitures. Il est donc préférable de consulter les fiches techniques des constructeurs pour connaître la puissance réelle d'une voiture. Toutefois, il faut savoir que les chevaux fiscaux ne sont pas le seul facteur qui influence les performances d'une voiture. D'autres éléments tels que le poids, le couple, l'aérodynamique ou le type de transmission jouent également un rôle important.

A voir aussi : Les meilleures astuces pour préserver votre voiture et éviter les problèmes mécaniques

Comment convertir les chevaux fiscaux en chevaux réels ?

Il existe une formule pour convertir les chevaux fiscaux en chevaux réels. Cette formule dépend de la puissance en kilowatts (KW) du moteur et est la suivante : CV = KW / 0,736. Par exemple, si un véhicule a 7 chevaux fiscaux, cela signifie qu'il a une puissance comprise entre 98 et 112 KW. Pour connaître le nombre de chevaux réels, il suffit de diviser cette puissance par 0,736. On obtient ainsi un résultat compris entre 133 et 152 CV.

Il faut noter que cette conversion n'est pas exacte. En effet, elle ne tient pas compte du taux d'émission de CO2 du véhicule, qui influe également sur le calcul des chevaux fiscaux. De plus, le coût du cheval fiscal varie selon les régions, ce qui peut rendre la comparaison des prix plus difficile.